Présidence de la République

Agence de Promotion des Investissements et des Exportations

Atelier sur la sécurisation de l’Ananas pain de sucre du Bénin

Le ministère de l’agriculture en collaboration avec le Parasep a organisé, hier mercredi 22 février 2017 à Azalaï hôtel de Cotonou, un atelier de concertation sur le dispositif de mise en place de l’indication géographique « ananas pain de sucre » au Bénin.

Dans son souci de diversifier l’agriculture béninois, le gouvernement a fait de la valorisation de l’ananas une priorité. Ainsi, en partenariat avec le Projet d’appui au renforcement des acteurs du secteur privé (Parasep), il a organisé hier un atelier de concertation sur le dispositif de mise en place de l’indication géographique « ananas pain de sucre » au Bénin. Selon Philipe Topanou, coordonnateur de Parasep, l’idée est de capitaliser les acquis et atouts de l’ananas du Bénin, de promouvoir et faire valoir ce qui est fait, et d’évaluer ce qui est mal fait.

Il s’agit d’améliorer le dispositif de contrôle et d’assurance de la qualité de l’ananas pain de sucre du Bénin. Et l’atelier d’hier marque l’entrée dans une phase d’opérationnalisation d’un certain nombre d’initiatives. Bertille Marcos, présidente de l’Association interprofessionnelle de l’ananas au Bénin (Aiab), estime que cet atelier est une occasion pour les acteurs de la chaîne de valeur ananas, les partenaires techniques et financiers et les cadres du ministère de l’agriculture, de réfléchir à la mise en place d’un cahier de charges qui pourrait rehausser l’ananas pain de sucre du Bénin sur le marché, et accroître les revenus des producteurs.

Le directeur de cabinet du ministre de l’agriculture, Amadou Ali Barassounon, a informé qu’au cours de cet atelier, les participants vont valider la feuille de route et l’ébauche de dispositif opérationnel de mise en place de l’Indication géographique (Ig), de l’ananas pain de sucre du Bénin. Ceci, conformément au processus préconisé par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (Oapi), en vue de l’enregistrement rapide puis de la gestion durable de l’Ig. Et des explications de l’expert de l’Oapi, l’Ig est un système de propriété intellectuelle qui permet de protéger et de réserver l’usage du nom d’un produit ayant une qualité spécifique liée à son lieu d’origine. En d’autres termes c’est protéger un produit ayant une qualité, une réputation ou d’autres caractéristiques dues essentiellement à son terroir d’origine. En clair, il s’agit de faire de l’ananas pain de sucre du Bénin un label béninois.

Rappelons que le Parasep est un projet financé par l’Union européenne et l’Agence française de développement (Afd), qui a pour but de contribuer au renforcement des capacités des acteurs du secteur privé béninois.

Source: La Nouvelle Tribune