Présidence de la République

Agence de Promotion des Investissements et des Exportations

Anacarde : 11ème conférence annuelle, de l'Alliance africaine du cajou (ACA) au Bénin : les acquis. La Guinée nouveau membre de l'ACA

Après la Guinée-Bissau en 2016, c'était au tour du Bénin d'abriter la 11ème conférence annuelle, de l'Alliance africaine du cajou (ACA) qui s'est déroulée du 18 au 21 Septembre 2017 à l’Hotel Golden Tulip de Cotonou. Plus de 342 participants venus de 27 pays d’Afrique et d’Europe  étaient présents à cette rencontre dont le  thème est : "Une nouvelle vision pour des partenariats et des investissements". 

Elle a été organisée par l’Alliance Africaine du Cajou, en collaboration avec le Conseil du Coton Anacarde, l’Association de la chaîne de valeur du Bénin, à savoir l’Interprofession de la filière anacarde (IFA), le Gouvernement du Bénin, et les acteurs de l’industrie de cajou du monde entier.

Cette rencontre à servi de plateforme pour l’établissement de partenariats stratégiques, les investissements, le partage d’expériences entre acteurs. Elle a permis à tous les acteurs de chaîne (producteurs, négociants, transformateurs, exportateurs, institutions gouvernementales, équipementiers et prestataires de services) d’apprendre et de discuter des voies et moyens pour stimuler la production, améliorer la transformation en Afrique mieux organiser la filière.

La rencontre a intégré des sessions spécifiques à l’industrie, aux possibilités de réseautage et des panels traitant de questions transversales, comme le financement du cajou, les marchés de commercialisation des produits de base, la sécurité alimentaire, l’investissement dans les marchés africains, l’amélioration des systèmes d’information sur les marchés, les innovations en matière de transformation, la recherche et les techniques de production.

Pour rappel, la filière anacarde est l’une des plus prospères d’Afrique. Selon l’ACA. Plus que 2,5 millions d’agriculteurs africains cultivent environ 57 % de la production mondiale de cajou.  Au cours de la dernière décennie, les petits exploitants africains ont plus que doublé la production. Le niveau de transformation, bien que faible en Afrique, est en hausse, passant de 35 000 tonnes (t) en 2006 à 105 700 t en 2015.  Actuellement, environ 130 entreprises sont membres de l'ACA.

Au Bénin, la filière anacarde représente 0,7% du PIB. Les plantations couvrent plus de 190 000 hectares (ha) principalement au centre et au nord du Bénin. En 2016, la production  est estimée à 100 000 tonnes (t), ce qui représente un quart des produits agricoles exportés. La filière anacarde fait travailler dans le pays plus de 200 000 exploitants et plusieurs unités de transformations artisanales et semi-industrielles. Mais, à l’instar des autres pays africains, la noix est principalement exportée à l'état brut.

En marge de l'évènement, la Guinée a signé un protocole d'accord avec l'ACA, devenant officiellement membre, ce qui "va permettre à la Guinée d’avoir des partenaires commerciaux et une reconnaissance sur le plan international en matière du cajou", a déclaré Mamadi Bérété, directeur général de International Cashew Holding qui devrait prochainement investir dans la transformation de la noix en Guinée, rapporte. Après le Bénin, ce sera au tour de la Côte d'Ivoire d'accueillir l'année prochaine la conférence annuelle.