Présidence de la République

Agence de Promotion des Investissements et des Exportations

Septième édition du Samedi des métiers à Djougou

Du jeudi 23 au samedi 25 octobre 2014, l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE) a organisé, à Djougou, la septième édition du samedi des métiers sur le thème : « les métiers du bois ». Elle a connu son apothéose avec la rencontre d’échanges grand public qui s’est déroulée samedi dernier sous la présidence de Marie-Laurence Sranon Sossou, ministre chargé de la microfinance, de l’emploi et de l’entreprenariat des jeunes et des femmes, avec la collaboration des acteurs du secteur du bois.

L’ANPE suscite du cœur à l’ouvrage pour les métiers du bois

Dans son mot de bienvenue à l’occasion de la cérémonie officielle d’ouverture du « samedi des métiers » de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE), le premier adjoint au maire de Djougou, a remercié, d’entrée, Mme le ministre Sranon Sossou et le directeur général de l’ANPE, Didier Maixent Djeigo, pour le choix porté sur sa commune pour abriter la septième édition de l’événement. « En choisissant la ville de Djougou et les métiers du bois comme thématique, l’ANPE fait double clin d’œil à notre municipalité », a-t-il ajouté pour expliquer que sa commune, où siège l’antenne départementale de l’ANPE, est relativement riche en produits forestiers. Il n’a pas manqué d’inviter la jeunesse à prêter une oreille attentive aux communications qui seront présentées afin d’avoir l’information appropriée pour choisir en toute connaissance de cause, le métier qui lui convient.

Informer sur les métiers porteurs dans le domaine du bois

Quant au directeur général de l’ANPE, il a axé son intervention sur trois points essentiels. D’abord, il a tenu à souligner les objectifs du samedi des métiers, une activité d’orientation professionnelle qui, en tant que telle, vise entre autre à offrir un creuset d’échange entre les professionnels du métier, les jeunes apprenants et les centres de formation, à sensibiliser les jeunes à l’importance d’associer au « réflexe diplôme », le « réflexe métier » et à faire découvrir au grand public l’ANPE, ses antennes départementales et ses activités. Ensuite, il a rappelé les thèmes des six éditions précédentes ainsi que les lieux où elles se sont tenues à savoir respectivement, le métier de gestionnaire de ferme (farm manager) à Cotonou, les métiers de l’hôtellerie et du tourisme à Cotonou , le métier de l’artisanat à Parakou, les métiers du sport et des emplois verts à Porto-Novo, les métiers de l’habitat et des travaux publics à Bohicon, et les métiers des TIC à Cotonou. Enfin, il a remercié le ministre Sranon Sossou et les autres ministres impliqués dans l’organisation de cette septième édition du samedi des métiers, notamment celui de l’enseignement secondaire et celui de l’environnement ainsi que ses directions sous tutelle en charge de la gestion du secteur du bois (ONAB, DGRFN), sans oublier les acteurs du secteur : ATC industrie du bois, coopérative des meubles, association des artisans du bois de Djougou...

LA 8ème édition sur les métiers des arts et de la culture          

Didier Djeigo, tout en espérant que les jeunes sortiront aguerris de cette activité, leur a donné rendez-vous pour la huitième édition qui se penchera sur les métiers des arts et de la culture. Pour Mme le ministre Marie-Laurence Sranon Sossou, le samedi des métiers est conçu pour être un rendez-vous périodique de communication autour des secteurs d’activités porteurs d’emplois au Bénin. En termes de résultats attendus, il est souhaité, au terme de cette activité, que tous les participants soient informés des métiers porteurs dans le domaine du bois et que les parents d’élèves, d’étudiants et d’apprentis soient outillés pour accompagner leurs enfants dans le choix de leurs métiers d’avenir; que les centres de formation soient renseignés sur les métiers porteurs et sur les adaptations à apporter à leur filières de formation ; que le marché de l’emploi soit bien connu par les groupes cibles et que les exigences d’une bonne orientation professionnelle soient perçues par les jeunes et leurs parents. Il est à noter que deux panels ont meublé cette activité. Le premier a porté sur « le bois : une opportunité d’investissement et de croissance économique », et le second a traité de la « Gestion des ressources forestières au Bénin : politique et stratégie ».

Source: www.anpe-bj.org